Initiatives de Codéveloppement "Solidarité pour le développement"

Plan du site  |  Contact  |  FAQ
OngletMission de suivi de la Cellule de coordination dans les territoires d’origine : l’avancement des chantiers est constaté.Onglet

La cellule de coordination du PAISD effectue du 18 au 24 avril une mission de suivi des projets dans les régions de Tambacounda, (Départements de Bakel et Goudiry), de Matam (Départements de Kanel et Matam) et de Saint-Louis (Département de Podor).

Crédits photos : cellule de coordination du PAISD.

Poste de santé de Sinthiou Mamadou Boubou (Département de Goudiry)

Ce projet financé dans le cadre de la phase 1 du PAISD a connu un ralentissement dans son exécution. Les migrants en France se sont remobilisés avec l’appui de la cellule de coordination du PAISD afin de procéder aux finitions du chantier et à l’acquisition des équipements d’exhaure. Solidaires de leur communauté d’origine, les ressortissants basés en France aimeraient avancer sur la situation de l’accès à l’eau potable, une fois ce projet santé clôturé. Dans cette zone difficile d’accès, la ressource en eau est peu disponible et génère des corvées de puisages importantes

Vue de la façade du poste de santé de S.M.boubou (projet PAISD).

Vue de la façade de la maternité réalisée par les migrants, suivant les plans types du PAISD.

Adduction d’eau potable multivillage de Lélékone et environs (Département de Goudiry)

Ce projet qui rassemble 5 villages a été possible notamment grâce à l’effort de mobilisation et de rassemblement des communautés de ressortissants en France et celles au Sénégal autour d’un projet commun. La cellule de coordination du PAISD accompagne l’association dans le montage technique de ce dossier et finance la réalisation des ouvrages qui prévoient d’améliorer l’accès et le service de l’eau potable dans ces localités. La réalisation d’un réseau de distribution de plus de 11 km intégralement pris en charge sur le budget de contrepartie de la Direction de la Coopération technique, permettra de desservir à partir de points d’accès publics et privés les populations.

La cellule de coordination a constaté la réalisation en cours du château d’eau d’une capacité de 100 m3. Le niveau d’approvisionnement doit permettre de poursuivre le rythme soutenu afin de livrer les ouvrages avant la saison des pluies qui complique l’accès à la zone.

Les populations s’alimentent encore à partir du forage de Lélékone équipé d’une pompe manuelle. Dans le cadre du projet, le forage sera équipé d’un matériel d’exhaure électromécanique, raccordé au château d’eau, de manière à sécuriser l’approvisionnement en eau potable. Au grand soulagement des populations.

Réunion de travail à la Brigade des puits et forages de Goudiry (Département de Goudiry)

Ce service technique est compétent en matière d’Hydraulique en milieu rural. La cellule de coordination du PAISD entretient des échanges réguliers avec les brigades des puits et forages des zones d’intervention, afin de d’assurer que les projets portés par les associations de ressortissants s’inscrivent en cohérence avec la carte hydraulique et les programmes publics sectoriels intervenant dans la zone, notamment le Programme d’urgence pour le développement communautaire (PUDC). A Goudiry, au regard des nombreux projets en cours d’exécution et de programmation pour 2017 et 2018, les rencontres sont particulièrement rapprochées.

Visite de l’atelier de la Brigade des puits et forages de Goudiry : avec le Chef de la Brigade et le Coordonnateur du PAISD.

Construction et équipement du Lycée départemental de Goudiry

Ce projet mobilisateur qui implique l’ensemble de la communauté de ressortissants du département de Goudiry en France est le fruit d’un partenariat élargi, associant les communautés et les collectivités locales d’origine dans le but de faire accéder le Département à son premier lycée secondaire moderne. Lors de sa visite, la cellule de coordination du PAISD a constaté l’avancement du chantier. L’entreprise chargée des travaux devra accélérer le rythme d’exécution afin de permettre aux lycéens et à l’équipe pédagogique de réaliser la rentrée scolaire de 2017 dans ce futur écrin.

Vue du bloc pédagogique (8 salles de classe prévues). Le chaînage pour réaliser l’étage est en cours.

Vue du bloc bibliothèque, salle informatique et de la loge du gardien.

Vue depuis le bloc pédagogique en direction du bloc qui accueillera l’administration. L’implantation des bâtiments a été réalisée de telle sorte que l’administration dispose d’une vision panoramique des bâtiments.

Adduction d’eau potable de Séling (Département de Bakel)

Ce projet initié grâce au dynamisme d’une association de jeunes dont les parents sont originaires de la localité, avance à un rythme satisfaisant et va permettre de résoudre de manière durable les difficultés actuelles d’approvisionnement en eau potable à partir d’un simple forage à pompage manuel et des puits traditionnels qui ne garantissent pas la qualité de l’eau. Prévus pour durer 4 mois avec un démarrage au 1er février 2017, la cellule de coordination a constaté l’avancement des travaux à mi-parcours. Les préparatifs pour le coulage de la cuve débutent et les ouvrages annexes comme la pose du réseau ont également bien avancé. Le pari pris mi-février à l’occasion de la tournée conjointe PAISD-Ambassade de France est sur le point d’être tenu !

Vue des ouvrages en cours de réalisation et la situation du niveau d’approvisionnement.

Les réunions se font de manière collective avec l’ensemble des parties prenantes présentes : association maître d’ouvrage, autorité coutumière, le cabinet maître d’œuvre qui déploie un dispositif de suivi permanent sur site, le conducteur des travaux pour l’entreprise et la cellule de coordination du PAISD.

Case de santé améliorée à Bokissaboudou (Département de Kanel) Ce projet se déroule dans une localité très enclavée, située dans la zone du Ferlo de la commune d’Aouré. Ce gros village de 3.000 habitants n’a actuellement pas de structure sanitaire digne de ce nom alors que le poste de santé dont il dépend se situe à 40 km par des pistes très difficiles. Si le comité de santé de la futur case est déjà mis sur pied, sous la supervision des autorités administratives et techniques, les travaux de finition des ouvrages sont toujours en cours (carrelage, peintures, portes, …).

Vue de face du futur ouvrage comprenant : une case de santé améliorée, un logement, un abri accompagnement, aménagements extérieurs et mur de clôture

Vue latérale de la future case de santé

Vue arrière se prolongeant par le logement dédié au personnel de santé

Suivez le PAISD sur tweeter : @paisd_datech


 

552 promoteurs accompagnés

66 experts mobilisés

161 infrastructures socio-économiques réalisées

Saliou Ngom :

Au-delà de l’intérêt honorifique, cette expérience constitue à mes yeux une opportunité sans précédant pour participer à la longue marche vers le développement de mon pays.

Lire ce témoignage

Galerie photo

Bulletin d'information

Abonnez-vous  à notre lettre d'information électronique et reçevez par mail les points forts de l'actualité du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement " PAISD "

 

Logo

Au Sénégal :

Cellule de Coordination
Programme d’Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement " PAISD "

Présidence de la République - Secrétariat Général Délégation à la Réforme de l’Etat et à l’Assistance Technique / Direction de l’Assistance Technique

106, rue Carnot - Dakar Plateau
Tél. : +221 33 822 79 70
Fax : +221 33 822 11 61
datech@orange.sn

En France :

Cellule Relais
Programme d’Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement " PAISD "

PS-Eau

32, rue Le Peletier - 75009 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 34 91 22
milin@pseau.org

Ambassade du Sénégal à Paris

14, Avenue Robert Schumann - 75007 Paris
Tél. : +33 (0)1 47 05 39 45
www.ambassenparis.com